4
Ritual Inhabitual, Oro Verde.

Oro verde

Ritual Inhabitual (Florencia Grisanti et Tito Gonzalez Gárcia)

 

La Filature, Mulhouse

4 juin - 15 septembre
du mardi au samedi : 13h-18h, dimanche : 14h-18h, et les soirs de spectacles
Vernissage le samedi 8 juin à 11h

Commissaire/curator : Sergio Valenzuela-Escobedo

Oro Verde est un mytho-documentaire qui retrace l’histoire de la révolution du peuple Purhépecha dans la région centrale de l’État du Michoacán au Mexique. Basé sur la revendication d’autodétermination des peuples indigènes qui placent la protection de l’environnement au centre de leur organisation politique, Ritual Inhabitual a élaboré un récit de la révolte en se concentrant sur un rituel que les Purhépecha entretiennent avec les abeilles sauvages des forêts qu’ils·elles protègent. Oro Verde est le nom donné par les Mexicain·es au marché de l'avocat qui est en partie aux mains d'organisations criminelles dans l’État de Michoacán, et dont la production intensive a causé d’importants dommages environnementaux dans cet État. En 2011, une révolte sociale initiée par les femmes de la communauté Puréhpechas dans le village de Cherán, réussie à expulser les narcotrafiquants, les partis politiques et les forces de l'ordre municipale. Depuis les villageois ont fondé une communauté autonome qui place la protection de l'environnement au centre de leur organisation politique. Le projet Oro Verde veut restituer à la révolution des Puréhpechas de Cherán un élément de l'imaginaire à travers une enquête photographique alliant documentaire et fiction. Mêlant à leur propre interprétation artistique, esthétique documentaire, mythologie locale, les artistes créent trois personnages fictifs en collaboration avec des sculpteur·rices locaux, qui deviennent les sujets de scènes symbolisant des événements passés de Cherán. Depuis 2020, ils·elles ont réalisé trois voyages de plusieurs mois dans le village de Cherán pour mener leurs recherches, rassembler la documentation et commencer le travail avec les membres de la communauté. Le Prix pour la Photographie 2022 leur permettra de poursuivre ce travail à Cherán, et de réfléchir plus particulièrement sur la représentation photographique du rituel.

Basé·es à Paris et d’origine chilienne, Florencia Grisanti et Tito Gonzalez García fondent le Collectif Ritual Inhabitual (RI) en 2013. En recourant à différents formats et dispositifs, leurs projets proposent une réflexion sur la place du rituel dans le monde contemporain. Ils·elles font émerger dans leurs récits des formes de représentation de la nature, qui deviennent langage et territoire pour différentes communautés humaines au centre de conflits environnementaux. Leurs œuvres ont été acquises par le Fonds d’art contemporain de Seine-Saint-Denis en France, la Fondation Rothschild en Suisse et des collections privées en Amérique du Sud. En 2021, le projet Oro Verde a été lauréat du fonds de soutien à la photographie documentaire du Centre national des Arts Plastiques (CNAP). Ils·elles sont finalistes du LUMA Rencontres Dummy Book Award. Leur précédent travail Forêts Géométriques, luttes en territoire Mapuche a été présenté aux Rencontres d’Arles en 2022 et a fait l’objet d’une publication aux éditions Actes Sud.

Oro Verde is a mytho-documentary that traces the history of the revolution of the P'urhépecha people in the central region of the state of Michoacán in Mexico. The project focuses on a social revolt initiated by women who succeeded in driving out of Cherán one of the many violent drug cartels that are taking over Mexico's avocado industry. Based on the claim to self-determination of indigenous peoples who place environmental protection at the center of their political organization, Ritual Inhabitual elaborated a narrative of the uprising by focusing on a ritual that the P'urhépecha maintain with the wild bees of the forests they protect.

Based in Paris, Tito González García (born in France in 1977) and Florencia Grisanti (born in Chile in 1983) founded the Ritual Inhabitual collective in 2013. Their projects are a reflection on the role of ritual in the contemporary world. Using scientific codes, they navigate anatomies, cultures, and spiritual practices embodied in the creative process. They create cultural narratives where forms of representing nature emerge as language and territory for different human communities caught in environmental conflicts. It is within these communities that Ritual Inhabitual seeks production spaces based on encounter and collaboration.

www.ritualinhabitual.com/
www.instagram.com/ritualinhabitual/

coproduction La Filature, Scène nationale de Mulhouse ; Photoforum Pasquart ; Biennale de la Photographie de Mulhouse 

Ritual Inhabitual, Oro Verde