Terri Weifenbach, July 7, 2019
Terri Weifenbach, July 7, 2019.

Journée inaugurale à Thann

ENG below

8 juin

Par leur démarrage anticipé, les expositions thannoises bénéficieront d’une journée inaugurale dédiée.

Programme :

15h, Berges de la Thur : Visite de l’exposition Cloud Physics en présence de Terri Weifenbach et de Steve Bisson

17h, Hôtel de ville : Visite de l’exposition Fixing the Shadows en présence de Vanessa Cowling et de Steve Bisson

18h, Librairie Bisey : Rencontre-discussion “En pleine nature” entre Terri Weifenbach et Vanessa Cowling, animée par Steve Bisson

Reflétant une formule qui a rendu célèbre le désir des impressionnistes d’être dehors pour peindre afin de s’immerger dans la lumière et dans la pleine observation de la réalité, le thème de la rencontre nous invite à réfléchir sur notre relation avec la nature. Rompre avec la division entre culture et nature ou percevoir la vie comme une seule entité, est-ce vraiment le rêve d’un monde impossible ?


La vision de Steve Bisson, commissaire invité

Ma proposition pour la commune de Thann, dans le cadre de la 6e édition de la BPM, prend la forme d’un dialogue public et en plein air. Le bâtiment le plus représentatif des citoyens et citoyennes, l’Hôtel de ville, et la piste cyclable qui relie l’ancien centre historique à la nouvelle urbanisation plus en aval de la vallée, sont les points cardinaux d’un itinéraire qui unit la géographie passée et future de cette commune alsacienne. Ce présent est alors une expérience conviviale qui valorise une vision cyclique du temps, dans laquelle hier et demain se rencontrent aujourd’hui.

L’exposition de Terri Weifenbach est une promenade ponctuée d’images qui innervent le paysage d’une nouvelle vie et de nouvelles couleurs. Les œuvres s’insèrent de manière presque symbiotique dans le lieu et mettent en valeur ses différents visages qui alternent. Les clichés se font d’abord l’écho des rives de la rivière — qui coule encore comme un destin entropique et inéluctable qui avance — puis des flancs des collines où pendant des siècles, comme dans un tableau, il s’est manifesté l’histoire des habitant·es, leur lien étroit avec la terre et le ciel, d’où vient toute eau. Les photographies, tirées du projet Cloud Physics, sont un hymne au chant atmosphérique et à la météorologie qui étudie ses expressions et ses caprices, dont dépendent souvent le sort de la vie. Dans cette multiplicité de points d’observation se trouve une synthèse de la condition humaine, prenant place sur un gramme de poussière perdu dans un univers toujours en expansion.

L’installation de Vanessa Cowling est une sculpture visuelle qui interfère avec le bâtiment de la Mairie tout en favorisant sa perméabilité. C’est un message qui exalte la transparence et la durabilité comme vertus d’une bonne conduite politique. La pratique de l’artiste sud-africaine est fondée par ses recherches sur l’utilisation de matériaux non nocifs pour la santé humaine et l’environnement, et incarne donc un authentique sens des responsabilités envers les prochaines générations qui fouleront ces terres. Dans les images de Vanessa Cowling s’expriment les feuilles, les racines, les branches qui accueillent la lumière et l’énergie solaire, les laissent passer, réduisent la distance entre celles et ceux qui sont à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment. L’installation invite à une perspective phytocentrique, dans laquelle la nature n’est pas exclusivement au service de l’humain mais dans une osmose continue avec lui. La bonne gouvernance des territoires dépend d’une conscience de la mesure de nos actions. Plus qu’une exposition, le public est face à une cartographie mentale.

Portrait de Steve Bisson par Alessandro Mallamaci

Guest curator Steve Bisson's vision

My proposal for the town of Thann, as part of the 6th edition of the BPM, takes the form of a public, open-air dialogue. The building most representative of Thann's citizens, the town hall, and the bicycle path linking the old historic center to the new urbanization further down the valley, are the cardinal points of an itinerary that unites the past and future geography of this Alsatian town. The present is a convivial experience that promotes a cyclical vision of time, in which yesterday and tomorrow meet today.

Terri Weifenbach's exhibition is a walk punctuated by images that infuse the landscape with new life and colors. The works are inserted almost symbiotically into the site, highlighting its various alternating faces. The photographs first echo the banks of the river - which still flows like an entropic, ineluctable destiny moving forward - then the hillsides where, for centuries, as in a painting, the history of the inhabitants has manifested itself, their close ties with the earth and sky, from which all water comes. The photographs, taken from the Cloud Physics project, are a hymn to atmospheric singing and to the meteorology that studies its expressions and whims, on which the fate of life often depends. In this multiplicity of vantage points lies a synthesis of the human condition, taking its place on a gram of dust lost in an ever-expanding universe.

Vanessa Cowling's installation is a visual sculpture that interferes with the Town Hall building while promoting its permeability. It is a message that exalts transparency and sustainability as virtues of good political conduct. The South African artist's practice is founded on her research into the use of materials that are not harmful to human health or the environment, and thus embodies a genuine sense of responsibility towards the next generations who will walk these lands. Vanessa Cowling's images express the leaves, roots and branches that welcome light and solar energy, letting them pass through and reducing the distance between those inside and outside the building. The installation invites a phytocentric perspective, in which nature is not exclusively at the service of humans, but in continuous osmosis with them. Good governance of territories depends on an awareness of the extent of our actions. More than an exhibition, the public is faced with a mental cartography.