Alix Cléo Roubaud,¬†¬†Sans titre, série La Dernière chambre, Ottawa 1973, Paris 1979,¬†collection particulière.
EXPOSITION

L'ÉTREINTE DU TOURBILLON

ALIX CLÉO ROUBAUD


Musée des Beaux-Arts, Mulhouse



Si l’oeuvre autobiographique d’Alix Cléo Roubaud, revêt différents aspects (autoportraits, séquences, paysages, photographies purement expérimentales), la sélection pour cette exposition est centrée sur des photographies intimes prises dans des chambres, montrant sa relation à l’homme aimé (Jean Eustache, Jacques Roubaud). En se mettant en scène, en photographiant ses amants, Alix Cléo Roubaud témoigne d’un regard emprunt de désir. Au delà de la prise de vue, c’est véritablement le  travail en chambre noir qui lui permet de créer des tirages uniques, allant de l’obscurité à l’éblouissement, en créant des surimpressions de négatif, en mêlant texte et image.

Alix Cléo Roubaud (1952-1983) a produit, une oeuvre dense et fulgurante mêlant littérature et photographie. Elle fut proche du réalisateur Jean Eustache qui lui consacra un court-métrage (Les photos d’Alix, 1980 ). Le poète Jacques Roubaud son époux supervisa la publication de son Journal (1979-1983 au Seuil dans la collection Fiction & Cie de Denis Roche en 1984. La BnF lui a consacré une rétrospective en 2014. Cette même année est paru l’ouvrage Une image peut-être vraie. Alix Cléo Roubaud, de l’historienne de l’art Hélène Giannecchini.


There are various aspects to Alix Cléo Roubaud’s autobiographical work (self-portraits, sequences, landscapes, purely experimental photographs). The selection for this exhibition focuses on intimate photographs taken in bedrooms showing her relationship with the man she loves (Jean Eustache, Jacques Roubaud). By featuring, photographing her lovers, Alix Cléo Roubaud demonstrates an approach imbued with desire. Beyond the shooting, it is actually the darkroom work that enables her to create unique prints, ranging from obscurity to dazzling, by creating superimpositions of negatives, combining text and images.

Alix Cléo Roubaud (1952-1983) has produced a dense and stupendous work blending literature and photography. She was close to the film director Jean Eustache who dedicated a short film to her (Les photos d’Alix, 1980). The poet Jacques Roubaud, her husband, oversaw the publication of her Journal (1979-1983) by Seuil in the Fiction & Cie collection by Denis Roche in 1984. The BNF devoted a retrospective to her in 2014 in the same year as Une image peut-être vraie. Alix Cléo Roubaud by the art historian Hélène Giannecchini was published.